Aller au contenu principal

La vie en béguinage

La vie en béguinage c’est...

Trois acteurs au cœur du projet de vie

Le gardien-veilleur, l’interlocuteur des béguins au quotidien.
Son rôle, ses missions :

Gardiennage

  • Surveille le béguinage et assure la sécurité des biens et des personnes
  • Entretient les parties communes, les abords du béguinage et assure les petits travaux de maintenance.
  • Entretient les espaces verts

Gestion des chambres d’accueil

  • Assure la bonne gestion des chambres d’accueil (accueil, ménage…)
  • Intégration des locataires
  • En relation avec le gestionnaire de l’association pour la gestion du bail
  • Assure une permanence d’accueil des locataires
  • Réalise les états des lieux d’entrée et de sortie des locataires

Veille et bienveillance

  • A l’écoute des besoins des habitant(e)s, aide pour les problèmes de la vie quotidienne
  • Apporte son concours à l’organisation de moments de convivialité (repas en communs, mise en place d’évènement…)

L’accompagnateur, un professionnel de la relation humaine
Son rôle, ses missions :

Accompagnement humain

  • Animation hebdomadaire des après-midis du « Vivre Ensemble »
  • Intégration des nouveaux locataires dans le groupe

Rôle de modérateur

  • Régulation des situations de tension

Soutien à la convivialité

  • Organisation d’activités collectives
  • Animation des espaces communs

Aide pour accès aux droits

  • Mise en relation avec les services sociaux
  • Mise en relation avec des professionnels pour l’accès aux services et aux droits (accès aux
  • soins, aux loisirs, à la culture, etc…)
  • Appui dans la réalisation des tâches administratives

L’accompagnateur santé, Infirmier(e) Diplômé(e) d’État.
Son rôle, ses missions :

Prendre en compte les incidences de l’avancée en âge

  • Suivi des pathologies chroniques
  • Diagnostic sur les capacités physiques et cognitives

Repérer les fragilités

  • Douleurs, troubles cognitifs, insomnies, perte d'appétit, trouble du comportement alimentaire, signes de dénutrition
  • Souffrance psychique, apparition d'un syndrome dépressif

Mettre en place des « ateliers du bien vieillir

  • Collaboration avec les associations partenaires (lien vers page partenaire)
  • Prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées, gymnastique douce et Activité Physique Adaptée, ateliers mémoires...
  • Prévention des chutes

Prendre en compte les aidants âgés d’un conjoint en perte d’autonomie

  • Présentation des solutions d’aide aux aidants

L'accompagnement est réalisé par un professionnel de santé, Infirmier(ère) Diplômé(e) d'État, en accord avec la personne et dans le respect du secret professionnel. L'IDE est en liaison le cas échéant avec les autres intervenants santé auprès de la personne et alerte le médecin traitant si besoin.

Vivre ensemble, une notion familière, une réalité complexe

Un apprentissage permanent

Cela pourrait être simple et pourtant c’est un parcours d’apprentissage. Chacun devra apprendre à développer la bienveillance, la patience, à exprimer son point de vue, à maîtriser ses sentiments, ses émotions, à travailler sur soi, à savoir dire les choses, à savoir recevoir les choses qui sont dites, à agir avec d’autres, à accepter les décisions.

Maintenir l’harmonie du groupe

Réaliser un habitat inclusif, c’est avant tout constituer un groupe. Il s’agit ensuite d’en assurer l’harmonie et la cohésion de façon durable afin que tout le monde partage et garde la même vision du projet.

Et pour que la mise en œuvre du projet se fasse dans de bonnes conditions, il est nécessaire de mettre en place un dispositif d’accompagnement régulier (lien vers la page « L’accompagnement »), avec des objectifs précis.

Un projet concret, humain et social

Vivre dans une résidence à taille humaine

Le béguinage est une solution alternative aux maisons de retraite ou autres institutions pour les personnes âgées ou en situation de fragilité.

Cette forme d’habitat inclusif dit « API » leur permet de « vivre chez soi » en toute autonomie dans un appartement ou une maisonnette de plain-pied T2 ou T3, tout en bénéficiant d’espaces partagés. Lieux de bienveillance, de solidarité et d’interdépendance, les béguinages proposent un projet de vie concret pour « la vie en mieux » (ou pour bien vivre sa 3ème vie)

Rester aux commandes de sa vie

Il est fondamental de pouvoir conserver la maîtrise et la responsabilité des évènements que l’on vit, malgré la fragilité liée à l’âge ou le handicap.

Vivre c’est agir… Le béguinage est un environnement stimulant qui privilégie la prise d’initiatives des béguin(e)s : Organisation de la vie quotidienne, de moments de convivialité, d’activités collectives. Chacun reste libre d’y participer ou pas en fonction de ses capacités physiques ou de ses envies.

Mener une vie citoyenne et se sentir utile

Si le béguinage offre des conditions de vie paisibles, il ne doit pas être un lieu clos replié sur lui- même.

Il est important que les béguins, en majorité retraités puissent demeurer dans une dynamique positive en s’engageant, par exemple dans une vie associative.

Chacun pourra donc, sans que ce soit une obligation, continuer ses activités ou rejoindre une association en fonction de ses envies et de ses capacités.

Bâtir ensemble la Charte de vie

Véritable constitution du béguinage, elle en est le socle et l’esprit.

L’appropriation de la Charte de Vie, élaborée en amont, lors des « Réunions Découverte » est une étape clé pour les futurs résidents. Car c’est en s’imprégnant du projet qu’ils en accepteront mieux les éventuelles contraintes le moment venu.

La charte est la véritable référence, la « feuille de route » du projet et chacun peut y revenir et s’y replonger quand on se trouve face à une question ou un choix.

La Charte aborde les modalités du vivre ensemble dans la vie quotidienne et l’on y retrouve les grands principes de bienveillance et d’entraide mutuelle. Cependant les ajustements sont propres à chaque béguinage.

Extraits d’une Charte de vie

« Chacun vit chez soi, de façon indépendante, avec les activités extérieures qu’il choisit »

« Les béguin(e)s ont avant tout le désir de garder la responsabilité de leur vie le plus longtemps possible »

« Chacun arrive au béguinage avec une expérience de vie, de passions. Toutes ces richesses sont bonnes à partager, à développer pour ceux qui en ont le désir, sans obligation pour les autres. »