Aller au contenu principal

Actualités

Une formation spécifique pour les coordinateurs de la vie sociale et partagée dans nos béguinages

Partager cet article
Partager cet article

L'émergence d'un nouveau métier

Les métiers dits « émergents » apparaissent à la suite d’innovations technologiques ou à l’invention de nouveaux usages. Certes, depuis déjà plusieurs années le métier d’animateur ou d’accompagnateur existe déjà dans nos béguinages, mais avec le déploiement de l’Aide à la Vie Partagée, c’est une autre approche du métier, plus complète, plus globale qui se dessine et dont nos béguins(es) seront les principaux bénéficiaires.

Un métier en particulière évolution appelé à répondre aux besoins en compétence que nécessite tout particulièrement l’accompagnement d’un groupe de seniors ou de personnes en situation de handicap.

Notre approche « métier » fait avant tout du coordinateur formé un facilitateur, un catalyseur en vue de faire émerger des énergies de coopération, c'est-à-dire créer un environnement où chacun se sent confiant et autorisé à proposer de nouvelles idées. Il s’agit clairement d’encourager chacun à coopérer avec les autres béguins, à encourager l'entraide, la réflexion et l’écoute réciproque et d’aider à la réalisation de projets retenus par le groupe de béguins(es).

Il peut également être amené à modérer des tensions relationnelles par l’échange, l’écoute et la conciliation et va mettre en œuvre les différentes étapes du parcours du béguin : du recueil de ses besoins, à leur mise en place jusqu’à sa sortie éventuelle du béguinage. Il coordonne et suit les accompagnements des différents acteurs du secteur sanitaire et/ou médico-social, ainsi que du secteur associatif, culturel ou de loisirs.

Formation Coordinateur de la vie sociale et partagée

Yves Lefranc, formateur avec Laurent Doridant (béguinage de Tours) et Mariam Nhaila (le Mans), coordinateurs de la vie sociale et partagée.

Bientôt un centre de formation pour nos coordinateurs

Notre association Vivre en Béguinage a bien saisi les enjeux de ce nouveau poste et a décidé la mise en place d’une formation spécifique. Cette formation professionnelle va permettre à notre association et aux candidats d’identifier les compétences dont elles vont avoir besoin pour s’adapter aux mutations et à l’évolution de ce métier de coordinateur de la vie sociale et partagée dans nos béguinages.

Dans le courant de l’année 2023, un centre de formation et de perfectionnement agréé va ouvrir et permettre à nos coordinateurs de mieux appréhender notre modèle d’accompagnement dans les béguinages.

Quatre modules de formation allant de la formation initiale au perfectionnement dispensés par des professionnels aguerris.

  • Yves Lefranc, coach de vie et coordinateur en poste depuis quelques années au béguinage Le Val d’Or à Paray le Monial intervient pour dérouler la fiche métier et faire partager sa riche expérience,
  • Aurélie Renaud, notre coordinatrice cadre en charge de l’action sociale dans nos béguinages,
  • Catherine Bernard, ancienne infirmière en charge du « bien vieillir » et de tout ce qui est lié à la prévention à la perte d’autonomie,
  • Philippe Pacreu, pour ce qui relève du processus d’adhésion à l’association et de l’intégration des nouveaux arrivants,
  • Isabelle Maccio pour la communication
  • Emmanuel Fine pour l’interface locative.

La formation professionnelle dans les béguinages ouverts

Dans les béguinages ouverts, nos coordinateurs ont commencé à bénéficier d’une formation adaptée aux besoins de la profession qui leur permet déjà d’exercer le métier dans les meilleures conditions. C’est déjà le cas de Mariam au béguinage de l’Étoile (Le Mans), Laurent à La Tourangelle (Tours), Mireille au béguinage du Château d’Or (Agen) et bientôt Vanina au béguinage Les Jardins de la Tour (Montmorillon).

La formation professionnelle : Un esprit d’équipe à toute épreuve !

C’est bien connu, seul, on va plus vite, ensemble, on plus loin !

A travers la formation professionnelle, notre ambition est de permettre à nos coordinateurs de mieux appréhender ou de se perfectionner dans l’accomplissement d’un métier mais c’est également et peut être avant tout, de créer et développer un esprit d’équipe pour que l'ensemble fasse corps et partage des ambitions et des buts communs.

L’esprit d’équipe, nous le savons bien, c’est favoriser l’efficacité individuelle mais aussi l’efficacité collective, chacun faisant preuve d’altruisme et de solidarité envers les membres du groupe, en partageant avec eux son expérience, ses initiatives qu’elles soient réussies ou non et parfois ses difficultés.