Aller au contenu principal

Actualités

Partager cet article

L'Aide à la Vie Partagée dans le béguinage, modèle d'habitat API

Partager cet article

Notre association Vivre en Béguinage, porteuse d’un projet de vie sociale et partagée, s'est donnée pour mission de présenter son modèle d’accompagnement auprès des services départementaux en charge de l’autonomie et du déploiement de l’habitat inclusif appelé aujourd’hui API.

De nombreux contacts ont été initiés au cours de l’année 2021, notamment auprès des conseils départementaux d’Indre et Loire (37), du Maine et Loire (49), de Saône et Loire (71), de la Sarthe (72), du Lot et Garonne (47), des Pyrénées Orientales (66), de la Vienne (86), de Haute Pyrénées (65).

Nous espérons ainsi voir notre modèle d’habitat inclusif reconnu dans les territoires, pour envisager par la suite un conventionnement dans chaque département où un béguinage est implanté ou en cours d’ouverture, afin de permettre à nos béguins(es) d’être éligibles à l’Aide à la Vie Partagée.

Nous avons reçu un accueil plutôt positif des élus départementaux dont la plupart d’entre eux s’engagent depuis quelques mois déjà dans la mise en œuvre de cette mesure soutenue également par la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie).

Qu’est-ce que l’Aide à la Vie Partagée ?

L’Aide à la Vie Partagée est une aide individuelle destinée aux personnes handicapées ou âgées en perte d’autonomie résidant dans un habitat API (Accompagné, Partagé, Intégré dans la vie locale). C’est une des mesures phares du rapport Piveteau – Wolfrom, remis au gouvernement en juin 2020 afin d’accompagner le déploiement de l’habitat inclusif sur le territoire national.

Qu’est-ce qu’un habitat inclusif ?

Un habitat inclusif ou API est un lieu de vie composé d'espaces privatifs (logements) et d'espaces de vie partagés qui vont permettre de maintenir des liens de sociabilité entre les habitants, de rompre l’isolement et lutter contre les exclusions. Les habitants font le choix de vivre ensemble dans la bienveillance et l’entraide, autour d’un projet de vie sociale et partagée, dans un environnement adapté et sécurisé. L’habitat inclusif ou API, situé en cœur de ville va ainsi favoriser l’inclusion sociale.

A quoi sert l’Aide à la vie Partagée ?

Cette aide permet de mettre en œuvre le projet de vie sociale et partagée des résidents en proposant un accompagnement pérenne et de qualité au sein de l’habitat API.

  • L’AVP a vocation à financer l’animation de la vie collective et partagée.
  • Elle va permettre la mise en place d’un coordinateur de la vie sociale et partagée dont les missions seront :
    • La veille et la sécurisation de la vie à domicile.
    • Soutenir la convivialité et faciliter le vivre ensemble.
    • Soutenir l'autonomie des habitants.
    • Aider à la participation sociale et citoyenne.
    • La coordination des intervenants permanents et ponctuels au sein de l’habitat ou à l’extérieur.
    • Être l’interface technique et logistique des logements avec le propriétaire et le bailleur.

Peut-on bénéficier de l’Aide à la Vie Partagée dans un béguinage ?

Le béguinage est un modèle d’habitat API pour lequel les habitants peuvent prétendre à cette aide.

A savoir :

  • Le porteur de projet (l’association Vivre en Béguinage) doit passer une convention avec le département où est implanté le béguinage.
  • Même si cette aide est individuelle, elle est versée directement par le Conseil départemental au porteur de projet de l'habitat inclusif responsable de la mise en œuvre du projet de vie sociale et partagée et non pas au résident lui-même.

Qui est éligible à l’Aide à la Vie Partagée ?

  • Les personnes âgées de + de 65 ans
  • Les personnes handicapées bénéficiant de l’AAH, de la PCH, de la RQTH, de la CMI, d’une pension d’invalidité etc…

D’autre part « Un accord pour l'habitat inclusif, passé entre le département et la CNSA » fixera « les conditions, portant notamment sur le montant de l’aide et ses conditions d’attribution », précise la loi de financement de la Sécurité sociale.

Quel est le montant de l’Aide à la Vie Partagée ?

Le montant de l’Aide à la Vie Partagée sera identique pour toute personne éligible sur un même projet et pourra atteindre jusqu’à 8 000€ par bénéficiaire et par an.

Le montant maximum est de 60 000€ par projet d’habitat inclusif

« Les conventions signées avec les départements avant le 31 décembre 2022 seront financées à 20 % par les départements et à 80 % par l’Etat via la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) qui a prévu une enveloppe de 4,5 millions d’euros pour 2021, portée à 20 millions d’euros en 2022. »

L'Aide à la Vie Partagée, quels avantages dans les béguinages ?

C’est une chance et une opportunité qui s’ouvrent à nous, une opportunité qui nous permettra de faire évoluer positivement notre modèle d’accompagnement dans les béguinages.

Aujourd’hui limité par manque de moyens financiers à 15 heures par mois, nous avons bon espoir de pouvoir recruter un coordinateur du projet de vie sociale dans chaque béguinage et proposer, avec le soutien des départements et le déploiement de l’AVP, un accompagnement plus soutenu d’une cinquantaine d’heures mensuelles, soit un 1/3 temps ou 3 demi-journées par semaine.

Ressources externes

www.handicap.gouv.fr : "L'Aide à la Vie Partagée, une mesure phare pour accompagner le déploiement de l'habitat inclusif"

www.dossierfamilial.com : "Habitat inclusif : une nouvelle aide à la vie partagée jusqu'à 8000€

www.cnsa.fr : "La CNSA accompagne la mise en oeuvre de l'Aide à la Vie Partagée dans les habitats inclusifs"