Aller au contenu principal

L’actualité des béguinages

Bien vieillir à domicile : l'avis de Catherine Bernard et Imane Bouati

Le 17 janvier 2024
Partager cet article
Partager cet article

Le 9 janvier dernier, Catherine Bernard, ancienne infirmière diplômée d’État, et Imane Bouati, psychologue, toutes deux en charge du pôle Santé et Bien vieillir au sein de l’association Vivre en Béguinage, sont intervenues à l’occasion d’une réunion d’informations à laquelle toute l’équipe du groupe Vivr’Alliance était conviée.

Catherine et Imane ont présenté les nombreux points de convergence entre la Loi de novembre 2023 « Bâtir la société du Bien vieillir en France » (dont un volet porte sur la promotion de l’habitat inclusif) et le concept de vie en béguinage, en particulier pour ce qui relève de l’accompagnement SANTÉ et de la préservation de l’autonomie, un des trois piliers de notre modèle d’accompagnement des seniors dans les béguinages.

"Bâtir la société du bien vieillir en France"

Le maintien à domicile qui permet aux seniors de vivre et vieillir chez eux constitue l’axe principal de cette proposition de loi portée par Aurore Bergé, alors ministre des Solidarités, à l’Assemblée nationale le 19 novembre dernier.

Le dispositif « Ma Prim’Adapt » adopté le 8 décembre autour de la sécurisation du domicile et de l’adaptation du logement à l’avancée en âge simplifie désormais le parcours des habitants et garanti à chacun d’entre eux une meilleure qualité de vie chez eux.

Catherine Bernard en charge du pôle Santé et bien vieillir
Catherine Bernard en charge du pôle Santé et bien vieillir

Un plébiscite pour le maintien à domicile

  • En 2050, les personnes de + de 60 ans représenteront 30% de la population.
  • Plus de 9 personnes sur 10 souhaitent vieillir à leur domicile

Ce plébiscite et ces perspectives nécessitent de prendre des mesures portant à la fois sur la santé, les aides et le logement. Il s’agit de donner la possibilité aux seniors de rester à leur domicile le plus longtemps possible… en bonne santé et en restant autonome.

Des points de convergence clés avec le concept de vie en béguinage

Des logements et des espaces de vie adaptés, des actions de prévention à la perte d’autonomie et le maintien du lien social sont les points de convergence clés entre la vie en béguinage et cette loi qui définit les contours d’une société du Bien Vieillir.

Prévenir la perte d'autonomie, être acteur de sa santé

La loi tend à favoriser un vieillissement actif et autonome afin de pouvoir rester chez soi jusqu’à la fin de sa vie, un objectif intégré dès le départ par la vie en béguinage qui offre à ses résidents :  

  • Un accompagnement santé assuré par un infirmier diplômé d’État et/ou un psychologue qui effectue à la demande des rencontres individuelles et organise des réunions collectives autour de la prévention santé (nutrition, sommeil, douleur, prévention des chutes, etc.)
  • Des ateliers du Bien Vieillir et des ateliers d’APA (Activité Physique Adaptée) animés par des associations partenaires
  • Un abonnement gratuit pendant deux ans à la Téléassistance

Avec le soutien financier des collectivités locales, en particulier la Conférence des financeurs dans les départements, l’association Vivre en Béguinage propose régulièrement des ateliers de prévention à la perte d’autonomie (prévention des chutes, atelier mémoire, gymnastique douce adaptée, marche bâton, etc.)

Aussi, nous attachons une importance toute particulière à ce que ces ateliers soient ouverts à toutes et tous (résidents comme personnes extérieures) et ce, moyennant une participation symbolique, en général de l’ordre de 1 euro/séance nécessitant toutefois la participation financière de notre association.

Catherine Bernard, Christophe Baiocco et Imane Bouati
Catherine Bernard, Christophe Baiocco et Imane Bouati

Le label HS2 (Haute Sécurité Santé)

A cela, il convient aussi d’ajouter la labellisation HS2 (Haute Sécurité Santé) de tous nos béguinages.

Le label HS2 prend en compte le domicile ainsi que les espaces partagés et l’environnement extérieur. Cette labellisation est un engagement fort en matière de sécurité et de bien-être des seniors. Ce label délivré par un organisme indépendant (l’Apave) garantit non seulement l’accessibilité et la sécurisation des logements, mais également un niveau d’équipements adaptés aux besoins spécifiques des personnes âgées.

En vue de l’obtention de ce précieux label HS2, tous nos béguinages bénéficient d’un audit réalisé par l’Apave tant en amont qu’à l’ouverture du béguinage, puis chaque année durant.

Conclusion

Grâce à une expertise et une veille gérontologique constante, nous sommes en mesure de faire évoluer notre modèle d’accompagnement dans les béguinages afin de répondre au mieux à cet enjeu du bien vieillir pour tous.

À lire sur le sujet :

Jean Sol, sénateur des Pyrénées-Orientales, a été désigné comme rapporteur sur la proposition de loi pour bâtir la société du bien vieillir en France

vie-publique.fr - Proposition de loi bâtir la société du bien vieillir