Actualités

Béguinage

Portraits de béguin(e)s – Nicole au béguinage du Mans (2)

Nous poursuivons notre tour d’horizon des futurs béguin(e)s par Nicole, Mancelle de Cœur

Je suis arrivée au Mans depuis fin octobre 2019 avec le projet d’intégrer le béguinage. Avant, j’habitais dans le Nord de la France. Après une chute en juillet dernier, je me suis cassé le bras droit. Depuis, avec les enfants, nous avons devancé mon déménagement pour être près d’une de mes filles. Vues les circonstances actuelles, je ne regrette pas ce qui me permet aussi de découvrir cette belle ville du Mans !

Mon portrait en quelques points :

1. J’ai toujours habité la région de Valenciennes; au début mes parents commerçants et deux frères. Puis, je me suis mariée avec Pierre. Il était cultivateur. En 1974, Pierre a été écrasé par son tracteur. Javais 33 ans. Nous avons 4 enfants maintenant tous mariés :

  • dans l’Oise, Jean Marie, producteur de lait bio marié à Marie Thérèse professeure en lycée agricole, ils ont 5 garçons : Louis Marie au Mans, Alexandre prés de Lille, Pierre-Antoine fiancé à Amandine étudiants à Bordeaux, Eloi et Théophane à la ferme pour l’instant ;
  • à Villeurbanne, Paul Marie, responsable d’un centre de réinsertion zéro chômeur, marié à Suzanne, bientôt en retraite, ils ont 3 enfants : Victor congolais adopté et Amandine habitent Romans-sur-Isère et sont parents d’une petite fille Kimia (paix et tranquillité en lingala) de 4 mois. Martin termine ses études à Lille et Lara chanteuse et prof de piano à Londres ;
  • à Olivet prés d’Orléans, Marie Pierre est mariée à Hervé, comptable, ils ont trois enfants : Claire dans la restauration, François en 1ère et Florian trisomique et adopté ;
  • prés du Mans, Marie Noëlle, prof de maths mariée à Jean Michel, ingénieur, ils ont quatre enfants : Clémence, étudiante en Pharmacie à Angers, Lucile, étudiante en Psychomotricité à Boulogne Billancourt, Samuel en terminale et Émeline en seconde.

2. J’ai travaillé dans une école comme surveillante, puis à la Maison du diocèse de Cambrai comme maîtresse de maison. Je suis en retraite depuis 2001.

3. J’ai beaucoup participé aux associations de veuves, pour la famille et à la vie de la paroisse.

4. J’aime jouer aux cartes, travaille sur la généalogie de la famille, et dans diverses animations.

5. J’aime le contact mais je suis aussi très indépendante.

6. Je ne conduis plus et me déplace à pied, au bus, au tram ou en train

Propos recueillis le 20 avril.

Toute l’équipe de l’Association Vivre en Béguinage souhaite la bienvenue à Nicole, future béguine du béguinage de l’Etoile au Mans.