Actualités

Béguinage

Le sport de 7 à … 107 ans !

Par Marie-Claude

Il court le marathon à 90 ans. Comment est-ce possible ?

Il vient de courir un marathon en cinq heures et 40 minutes. Bon, me direz-vous, quand le record du monde frôle les deux heures, ce chrono est bien loin d’une performance remarquable ! Sauf que Fauja Singh, qui vient d’accomplir cet exploit, car cela en est un, est âgé de… 90 ans ! Mais ce n’est pas encore le plus incroyable. Courir un marathon à 90 ans… c’est déjà exceptionnel. Le courir en seulement 5 h 40 min est encore plus exceptionnel. Mais le plus surprenant est que M. Singh a commencé à courir le marathon à… 89 ans !
Comment en est-il arrivé là ? Dans ses petites promenades quotidiennes, Fauja Singh fait quelques pas en trottinant de temps en temps. Puis, il se remet à courir plus régulièrement et s’inscrit sur des petites épreuves. En 2000, âgé de 89 ans, il décide de s’essayer pour la première fois au marathon. Ce sera à Londres. Son premier chrono est déjà impressionnant : 6 heures 54 minutes et 42 secondes. L’année suivante, il améliore son temps de presque 10 minutes et encore de 43 minutes l’année d’après, pour enfin établir sa meilleure performance en 2003 à Toronto avec 5 h 40 min 4 s Les sportifs sont interloqués, les médecins abasourdis, et les gérontologues ne vont pas tarder à crier au miracle !
Fauja Singh est la preuve vivante qu’il n’y a pas d’âge, ni de limite d’âge pour se mettre au sport. Une théorie défendue par de nombreux médecins sportifs. Ces derniers le constatent chaque fois qu’ils font passer une épreuve d’effort à des sujets d’une soixantaine d’années : les performances des personnes bien entraînées sont très supérieures à celles des sédentaires. Et les seniors moyennement entraînés égalent les performances des sujets sédentaires de dix ans de moins ! Voilà une des secrets de la jeunesse, peut-être pas éternelle, mais plus longue !

N’oublions pas les précautions d’usage habituelles : y aller TRÈS progressivement pour ne pas brutaliser des articulations rouillées par des années de paresse. Choisir pour débuter et remettre la machine en route des sports non-violents : marche, natation, vélo… avant de passer à des efforts plus traumatisants comme la course à pied. Penser aussi à muscler l’ensemble du corps (gym, muscu en salle…) pour être capable de bien faire travailler son cœur et ses poumons. En tous les cas, si vous avez cessé toute activité sportive pendant de longues années, parlez-en à votre médecin pour ne pas brûler les étapes ! Mais au bout du compte, il n’y a pas de contre-indication d’âge à la pratique d’une activité physique. Seul mot d’ordre : prudence et progressivité !

En savoir plus