Actualités

Béguinage

Journée nationale sur l’habitat inclusif

Par Marie-Claude

Vincent et Christophe ont assisté jeudi 30 novembre dernier à la journée nationale consacrée à l’habitat inclusif, une des priorités du quinquennat d’Emmanuel Macron.
Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier Ministre chargée des personnes handicapées, a ouvert cette journée d’échanges (photo) qui a permis de mettre en perspective les enjeux avec l’ensemble des parties prenantes, avec comme fil rouge l’inclusion des personnes au cœur de la Cité.
Trois table-rondes ont permis d’entendre les témoignages d’habitants, d’associations, de bailleurs sociaux, de collectivités, d’ARS et de caisses de retraites (etc.) qui participent à cette dynamique nationale :
• L’émergence de projets, belles initiatives au service des personnes handicapées et des personnes âgées comme nos béguinages
• La construction des réponses au service d’un projet social inclusif accompagné
• L’ancrage des projets dans le territoire en articulation avec l’offre de services

L’habitat inclusif, c’est quoi ?
L’habitat inclusif est une réponse complémentaire au logement ordinaire et à l’hébergement en institution.
Il s’agit généralement de petits ensembles de logements indépendants proposés aux personnes âgées ou aux personnes handicapées, associés à des espaces communs. Ils permettent de combiner vie autonome et sécurisation de l’environnement. Ils réunissent des personnes souhaitant s’intégrer dans un projet de vie spécifique, souvent à forte dimension citoyenne.
Le terme « habitat inclusif » regroupe des organisations très diverses, mais qui présentent trois caractéristiques communes :
• une organisation qui fait du lieu d’habitation de la personne, son logement personnel, son « chez soi »,
• la conjugaison de la réponse au besoin de logement et aux besoins d’aide, d’accompagnement et, le cas échéant, de « surveillance »,
• l’insertion active dans la vie de quartier, l’environnement de proximité.
La création d’un Observatoire de l’habitat inclusif est l’une des mesures du comité interministériel du handicap de décembre 2016. Son rôle consiste à promouvoir le développement de formules d’habitat inclusif, grâce notamment à la diffusion des pratiques inspirantes ou à la formalisation d’outils pour les porteurs de projets.
Cinq grands chantiers occuperont l’Observatoire d’ici la fin de l’année :
• Soutenir la mise en œuvre de projets d’habitat inclusif.
• Dresser un bilan des expériences d’habitat inclusif et tirer les enseignements des études sur les formes alternatives d’habitat de façon à mettre à disposition de l’Observatoire des éléments utiles à la poursuite de cette démarche (utilisation des crédits, nature des projets retenus, projet des personnes accueillies, nature des services associés, satisfaction des personnes ayant recours à ce type d’offre…).
• Élaborer un guide d’aide au montage des projets. Le guide mettra à disposition des porteurs de projets (collectivités locales, bailleurs sociaux, associations…) un ensemble d’outils pour les aider à mettre en place ou à consolider un projet d’habitat inclusif.
• Organiser une journée nationale ouverte aux partenaires concernés. Le guide et les expériences conduites y seront présentés.
• Créer la page internet qui permettra de suivre les actions de l’Observatoire.