Editorial

Béguinage

Cap sur la vie d’après !

Que garderons-nous de ces mois de mars et d’avril que nous venons de vivre ? Aujourd’hui, nous sommes comme dans un sas de décompression avant un retour à la vie d’avant… Nous allons sortir, progressivement, d’une épreuve qui nous a permis d’évaluer notre existence.

En effet, il nous a fallu rompre, du jour au lendemain, avec notre environnement, avec ce qui faisait le sel de notre vie… Sans nous en rendre compte, nous étions tous, chacun à notre manière, tournés vers l’extérieur. Nous puisions, hors de notre cocon, nos raisons de vivre. Nous garderons alors de ces semaines de confinement, j’en suis certain, la marque de ce qui nous a manqué : des choses simples, nos rencontres quotidiennes, personnelles, familiales, professionnelles. En ce sens, la vie d’avant ne sera plus comme avant.

Ces dernières semaines, j’ai beaucoup pensé aux futurs béguin(e)s – et ils sont nombreux aujourd’hui –; ils se préparent à rompre avec une vie d’avant pour se lancer avec enthousiasme dans une vie nouvelle. Nous publions, ces jours-ci les témoignages de futures béguines du Mans. Voyez à quel point leur vie en béguinage est attendue comme la vie d’après de longues années d’expériences humaines.

Et vous ? En quoi votre vie d’après a été marquée par ce confinement ? Je vous propose de nous envoyer en toute simplicité vos témoignages. Nous les publierons, si vous nous en donnez l’autorisation, afin de partager nos expériences et d’élargir nos visions sur la vie d’après.

En attendant, continuer de prendre soin de vous.

Christophe Baiocco