Actualités

Béguinage
Vacances: quelles solutions temporaires pour nos parents âgés?

Vacances: quelles solutions temporaires pour nos parents âgés?

Par Marie-Claude

Pendant nos vacances, quelles solutions de prise en charge pour à la fois souffler et ne pas déstabiliser notre parent ?

Commençons par déculpabiliser : il est bien normal d’avoir besoin de souffler de temps en temps quand on prend soin au quotidien d’un parent âgé. Quelles formules s’offrent à nous ? Si cette personne n’est vraiment pas autonome, la solution de l’hébergement temporaire en maison de retraite médicalisée est une formule qui permet de laisser son proche dans de bonnes mains. Formule valable pour séjours assez longs (souvent minimum 15 jours, et souvent limité à 90 jours par an, en plusieurs séjours). Cet hébergement concerne les personnes autonomes ou semi-dépendantes, pouvant vivre à domicile avec un soutien, familial ou professionnel. Le coût est variable selon les maisons, et le degré de dépendance de la personne. Comptez entre 50 et 80 € par jour.

Il existe néanmoins des aides financières, certains établissements ayant passé directement des conventions auprès du département, d’autres invitent à se renseigner auprès des aides sociales gérées par les mairies.

Si votre parent bénéficie déjà de l’Apa, l’aide du Conseil général peut prévoir un ou plusieurs séjours d’hébergement temporaire. Si votre parent n’est pas éligible à l’Apa mais classé en GIR 5 ou 6, il peut éventuellement bénéficier d’un coup de pouce de sa Caisse de retraite de base. Les caisses de retraite complémentaires peuvent également intervenir. Renseignez-vous.

Le facteur, une présence quotidienne, familière et réconfortante. Si votre parent peut rester chez lui, il peut bénéficier d’une visite régulière de son facteur, de une à six fois par semaine. Le facteur joue un rôle de veilleur et détecte les problèmes éventuels. Des sociétés privées et des associations proposent aussi des services d’aide à domicile, parfois accessibles via la mairie.

Autre solution peut-être plus chaleureuse : certaines familles, détentrices d’un agrément décerné par le Conseil Départemental, peuvent accueillir votre parent à leur domicile, leur assurant le gîte et le couvert. En somme, on est en famille ! Votre parent aura une chambre d’au moins 9 m2, dans un environnement adapté à son degré d’autonomie. Le prix de l’hébergement est négocié entre les deux parties.

Dernière solution, et pas la moindre : offrir des vacances aux personnes âgées ! Une belle initiative des « Petits Frères des Pauvres ». Dans ce contexte de perte d’autonomie, partir en vacances n’est pas facile, et peut susciter une grande appréhension. Dans un environnement sécurisé, adapté à ces personnes, les « PFP » proposent un temps de vacances, fait de découvertes, de rencontres, d’expériences, d’ouverture… enfin, la vie, quoi !

Pour creuser la question :