Actualités

Béguinage

"Bien vieillir" et vie en béguinage : notre rencontre avec le Docteur Olivier de Ladoucette

Le Docteur Olivier de Ladoucette est incontestablement l’un des pionniers du « Bien-vieillir » en France. Médecin, psychiatre et gériatre, Fondateur et Président de la Fondation pour la recherche sur Alzheimer, il a été mandaté par le Ministère de la santé en 2011 pour faire un état des lieux du « bien-vieillir », et proposer des solutions. À l’orée d’ouvrir une nouvelle série de quatre béguinages, l’un de nos cofondateurs Thierry Predignac l’a rencontré au mois de janvier 2019 et nous avons voulu faire le point avec lui.

VEB : Quelles sont aujourd’hui les espérances pour notre « 3e vie » ?

OdL : Aujourd’hui, nous sommes à un moment tout à fait unique dans l’histoire des hommes. Lorsque vous dépassez la soixantaine, vous disposez de temps, souvent d’une bonne santé, et a priori pendant longtemps, et vous pouvez également avoir des ressources financières correctes.
On parlait autrefois du « 3e âge ». Moi, je préfère parler de « 3e vie » car « 3e âge » signifiait grande vieillesse et dépendance. Or, aujourd’hui les hommes vont disposer d’une troisième vie qui pourra durer entre 15, 20 voire 30 ans et il va falloir découvrir des nouveaux modes relationnels dans cette « 3e vie ». Il va falloir découvrir une nouvelle façon d’être aux autres, au monde, avec de nouveaux habitats, et de nouvelles activités.
C’est tout à fait intéressant, c’est un défi passionnant et ces nouveaux seniors sont, au fond, des explorateurs de cette « 3e vie ».

VEB : Quelles sont les clés pour bien vieillir ?

OdL : Les chercheurs se sont interrogés depuis quelques années pour savoir, au fond, quels étaient les secrets du « bien-vieillir », comment se maintenir en santé, avoir une vie intéressante, et… jusqu’à la fin. Et ils sont arrivés à la conclusion suivante : il y a trois éléments essentiels pour vivre bien et longtemps. Chacun est nécessaire, mais aucun n’est suffisant.
Le premier, c’est se maintenir en santé. C’est une évidence mais cela demande des efforts. Il faut être dans une attitude préventive, il faut évidemment faire attention à soi et avoir une bonne hygiène de vie.
Deuxième élément important, il faut avoir de très bonnes stimulations, à la fois physiques et intellectuelles ; en d’autres termes, il faut faire de l’exercice physique régulièrement et stimuler son intelligence, rester éveillé(e), rester au contact des autres, du monde qui nous entoure.
Troisième élément qui est également très important, c’est la relation à l’autre. Il faut garder des liens sociaux intenses, il faut donc être en rapport constamment avec les autres et donner du sens à sa vie.
Nous voyons, au-delà de ces trois points, ce qui compte et qui paraît tout à fait essentiel pour bien vieillir, c’est garder le contrôle sur sa vie.
On sent bien que ce qui peut poser problème lorsqu’on avance en âge, c’est la difficulté à gérer les pertes qui sont inévitables, des pertes physiques, des pertes sociales, des pertes d’amis ou de proches mais également cette difficulté à garder un contrôle sur son existence, être maître de son destin. Et ça, c’est tout à fait essentiel.

VEB : En quoi le béguinage correspond-il à ces critères ?

OdL : À mes yeux, la vie en béguinage est une expérience tout à fait innovante et passionnante, car elle répond justement à tous les critères qui permettent de vivre longtemps et dans les meilleures conditions.
Pourquoi ? Parce que lorsque vous allez vivre en communauté, avec chacun votre propre appartement, plus des lieux de vie communs, vous allez d’abord être stimulé(e) puisque vous serez ensemble, vous allez donner du sens à votre vie car vous allez pouvoir échanger, partager, voire même apporter vos compétences.
Vous allez également pouvoir, grâce aux interactions permanentes, vous « surveiller » et s’il y en a un qui va moins bien, les autres vont pouvoir l’assister, l’aider. Et puis, vous allez garder une identité jusqu’au bout ; l’identité, elle passe par la relation que vous avez avec les autres mais également par votre lieu de vie. Vous allez conserver votre appartement, vous pourrez y vivre en toute tranquillité, en sachant que quoi qu’il arrive, vous pourrez rester à votre domicile.
Tous ces éléments concourent à faire du béguinage une expérience unique, très innovante et qui, certainement, va connaître une grande expansion dans les années à venir, dans tous les pays développés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’Association pour la Recherche sur Alzheimer fondée par le Docteur Olivier de Ladoucette et/ou faire un don, consultez le site bit.ly/Alzheimer-Recherche.