Actualités

Béguinage
Assurer l’humain avec Catherine Bernard

Assurer l’humain avec Catherine Bernard

Catherine est aujourd’hui Coordinatrice des Ressources Humaines pour Vivr’ALLIANCE.

Elle s’occupe de la structuration des béguinages pour contribuer au bien vivre ensemble et au bien vieillir des résidents.

Avant d’en arriver là, elle a connu un parcours professionnel atypique.

Elle démarre dans la vie professionnelle, diplômée en Finances Comptabilité. Après trois premières années chez un expert-comptable, elle décide de changer de voie et commence des études d’infirmière. Une fois diplômée, elle travaille en hôpital, en centre de soins à domicile puis en entreprise.

Après 10 ans de ce métier passionnant, elle souhaite de nouveau changer de voie et reprend des études en préparant un Magistère de Développement des Ressources Humaines. Diplômée en 1993, elle exerce en tant que responsable RH dans un groupe immobilier du Nord de la France comportant une société d’HLM, des agences immobilières et des résidences hôtelières

En 2005, elle suit son conjoint à Perpignan et devient directeur RH et communication pour un Office Public de l’habitat. Elle occupe ce poste jusqu’en 2016. Elle reprend de nouveau des études pour diversifier son activité dans le conseil. Ainsi, elle suit un cycle qualifiant aux fonctions de médiation.

Découvrant une annonce d’emploi de l’association Vivre en Béguinage, elle rencontre les dirigeants. Elle est séduite par ce nouveau concept de résidence seniors. La fonction proposée qui requiert des compétences RH, et aussi une sensibilité médicale lui plaît. Embauchée en décembre 2018, elle commence par recruter les béguins.

Aujourd’hui, pour Catherine: veiller aux ressources humaines des Béguinages.

Elle ne s’occupe plus des personnes qui souhaitent intégrer un béguinage. Elle recrute celles qui vont contribuer au bien- vivre ensemble au sein des béguinages : accompagnateurs (trices) , gardien de résidence-veilleurs pour que le concept de vie en béguinage qui repose sur deux idées forces «autonomie et bienveillance» se concrétise . L’objectif : créer et de maintenir les conditions favorables au bien vieillir des  personnes accueillies. Pour cela, elle collabore au maximum avec les accompagnateurs, les veilleurs et autres partenaires externes.

 

Être bien entouré, la clé du bien vieillir

« A Vivre en Béguinage, nous souhaitons préserver au mieux l’autonomie, la santé et la joie de vivre des béguins qui ont pour la moyenne 70-75 ans. » Catherine apporte sa pierre à ce projet . Nous espérons que la vie au béguinage soit une réponse satisfaisante pour nos aînés souvent confrontés à la solitude, en leur proposant un projet de vie le plus agréable possible.

Aux Béguinages, nous avons des contraintes à gérer:

  • En tant que logement social, le béguinage ne peut accueillir que des personnes dont les ressources doivent cadrer avec les textes légaux.
  • Le béguinage demande un degré d’autonomie suffisant. En effet, à la différence des établissements médicaux-sociaux, nous ne pouvons employer de personnel 7 jours sur 7.
  • Le béguin doit adhérer à la charte de vie élaboré avec les autres béguins. Les résidents se prennent en charge eux-mêmes pour les activités collectives. Il n’y a pas d’animateurs, ce sont les béguins qui décident des activités.

Il convient donc d’être vigilant dans l’accueil des béguins pour conserver un certain équilibre. La richesse est dans la diversité et chacun doit se sentir bien. D’où l’importance d’avoir une accompagnatrice formée qui les aide à maintenir un climat serein et, de pouvoir compter sur les compétences et l’engagement de nos gardiens de résidence- veilleurs.

Pour Catherine : « Vivre en Béguinage fonctionne bien car les membres de l’équipe trouvent leur motivation dans un travail qui fait sens pour eux et, ont conscience que l’efficacité vient d’une bonne communication au sein de l’équipe. »